Editoriaux 2016, XXXVII, 3-4

Editorial

 

Dr Christine Jacomet

Praticien Hospitalier

Service des Maladies infectieuses et Tropicales

CHU Clermont-Ferrand

 

Infection à VIH : des avancées majeures dans les traitements, et un rôle clé pour le pharmacien

 

En 2010, on estimait que 149 000 personnes vivaient avec le VIH en France. Parmi elles, 81% étaient diagnostiquées, 74% étaient dans le système de soins, 60% recevaient des antirétroviraux depuis au moins 6 mois et 52% avaient une charge virale contrôlée. Ce taux de malades avec une charge virale contrôlée ne permet pas de contrôler de façon satisfaisante l’épidémie. Celle-ci reste en effet importante en France (6500 nouveaux cas en 2014), et ne peut être dissociée de l’augmentation de l’incidence des infections sexuellement transmissibles.

 

La prévention du VIH : un rôle majeur pour le pharmacien

 

Accroitre la prévention du VIH, des hépatites et des infections sexuellement transmissibles par l’éducation pour la santé et renforcer le dépistage du VIH font partie des missions des pharmaciens, dont la formation a été amplement renforcée en 2015, en particulier par la SFLS –Société Française de Lutte contre le SIDA - à l’occasion de la mise en vente des autotests en pharmacie.

Dispenser des antirétroviraux de façon efficace – c'est-à-dire avec le souci de l’observance maximale - à toute personne infectée par le VIH dans un but individuel et de diminution de la transmission, est un objectif majeur dont le pharmacien ne peut être exclu. 

Associés parfois aux traitements des infections opportunistes et/ou des hépatites B et C, associés souvent aux traitements à visée cardiologique, métabolique, digestive ou neuropsychiatrique et très souvent à des automédications, les antirétroviraux nécessitent en effet une gestion précise et une aide au dépistage des interactions médicamenteuses avec un souci de pharmacovigilance accrue.

 

L’éducation thérapeutique du patient (ETP) est d’ailleurs un outil qui est devenu nécessaire dans cette affection devenue chronique pour tous les acteurs investis dans la prise en charge des personnes vivant avec le VIH au sein des centres hospitaliers.

 

Les antirétroviraux : sortir parfois du dogme de la trithérapie

 

Depuis 2015, les recommandations européennes pour un premier traitement antirétroviral font une place prépondérante aux combinaisons thérapeutiques associant deux analogues nucléosi(ti)diques et un inhibiteur d’intégrase, si possible en un comprimé par jour. Elles délaissent les anciennes associations ayant pour 3ème substance active un inhibiteur de protéase boosté dont l’impact cardiovasculaire est néfaste, ainsi que celles ayant pour 3ème substance un inhibiteur non nucléosidique de la transcriptase inverse, à l’origine de complications neuropsychiatriques ou hépatiques.

 

Une fois le succès virologique acquis, une optimisation du traitement soit pour simplifier la prise, soit pour corriger ou prévenir l’apparition d’évènements indésirables, est maintenant admise permettant pour certains malades (dont le dossier est à discuter en réunion de concertation pluridisciplinaire) de sortir du dogme de la trithérapie pour une bithérapie ou une monothérapie d’inhibiteur de protéase boosté, par exemple.

 

Cet article de Dossier du CNHIM est une mise à jour des données que doivent connaître les pharmaciens et cliniciens en 2016. Les auteurs qui ont fait un travail de compilation et d’analyse d’informations considérable peuvent être vivement remerciés. Toutes les facettes de l’infection par le VIH sont abordées en ciblant particulièrement les traitements antirétroviraux et ceux des hépatites, dont les avancées ont été considérables ces dernières années.

 

Ce Dossier du CNHIM deviendra sans doute le livre de chevet de celles et de ceux qui veulent s’engager au plus près de leurs malades, et qui développent les liens ville-hôpital indispensables à la prise en charge globale des personnes vivant avec le VIH.

 

 

75-77, rue du Père Corentin—CS91425

75993 PARIS Cedex 14

Tél : 01 56 53 51 05 - Fax : 01 57 05 96 03 - Email : secretariat@theriaque.org

Centre National Hospitalier d’Information sur le Médicament

Président du  CNHIM:

Xavier DODE

 

Rédactrice en chef du site:

Marie-Caroline HUSSON

 

Accueil

Echos du CNHIM

Parutions

Missions

Statuts

Composition

Partenaires

Point-rencontres

Adresses Utiles

Offres d'emploi

Annuaire

 

Information Adhérents

Nous contacter

Site compatible

Internet explorer 6 et +

Opera 9 et +