Editorial 2005, XXVI, 4-5             

 

Radipharmacien ou pharmacien nucléaire, un métier en pleine évolution

Depuis la loi du 8 décembre 1992, qui a créé le statut du médicament radiopharmaceutique, le métier de radiopharmacien évolue vers de plus en plus de technicité. Ce métier nécessite une double compétence, pharmaceutique et nucléaire.

L’intérêt clinique croissant lié à l’utilisation des radionucléides fait qu’aujourd’hui les médecins nucléaires souhaitent pouvoir disposer de nouveaux médicaments radiopharmaceutiques. Par exemple, sont particulièrement attendus de nouveaux anticorps radiomarqués dans la prise en charge des patients atteints de cancer, ainsi que de nouveaux traceurs fluorés permettant d’étudier la neurotransmission.

De nombreuses recherches biomédicales sont en cours ou en projet et nécessitent les compétences du radiopharmacien. De sorte qu’outre ses missions habituelles de gestion, préparation, contrôle et dispensation des médicaments radiopharmaceutiques, le radiopharmacien intervient aussi dans l’élaboration du dossier pharmaceutique des essais cliniques et de leur suivi. Cela nécessite des compétences spécifiques dans des domaines aussi variés que la synthèse organique automatisée ou l’analyse chimique et radioactive des produits synthétisés qui font appel à des appareils de haute technicité.

Il est donc nécessaire de faire évoluer la formation de nos jeunes collègues dans ce sens et permettre à ceux qui exercent actuellement d’acquérir les compétences requises pour satisfaire ces nouvelles exigences.

A ce titre, je suis très heureux de rédiger l’éditorial de cette 2ème édition du Dossier du CNHIM sur les “médicaments radiopharmaceutiques”, qui représente un excellent état des connaissances actuelles sur l’ensemble des médicaments utilisés dans les services de médecine nucléaire français. En permettant une diffusion large de l’information auprès des professionnels de santé, ce Dossier va sans aucun doute contribuer à la formation continue de nos collègues.

Dr Alain FAIVRE CHAUVET— Président de la Société Française de Radiopharmacie (SoFRA) 

Dr Alain FAIVRE CHAUVET