Editorial 2013, XXXIV, 2

 

 

Editorial

 

Prise en charge chirurgicale de l’incontinence urinaire

à l’effort féminine :

une technique aujourd’hui normalisée

 

 

Pr. Jean-François HERMIEU

Service d’Urologie

CHU Bichat, AP-HP

 

 

La description en 1995 par Ulmsten de la technique TVT® a révolutionné la prise en charge chirurgicale de l’incontinence urinaire d’effort féminine.

 

Son concept allait contre tous les principes que nous enseignaient nos maîtres : soutenir le col vésical et jamais l’urètre, ne jamais utiliser de tissu synthétique pour effectuer cette suspension.

 

Les quelques ricanements initiaux de certains ont rapidement été balayés par les résultats spectaculaires de cette chirurgie qui devenait mini-invasive.

 

Sous l’impulsion de quelques uns, le TVT® s’est propagé comme une trainée de poudre en France puis en Europe, puis plus tardivement aux Etats-Unis.

La technique initiale a subi quelques évolutions avec l’apparition de la voie transobturatrice sous l’impulsion d’un urologue français Emmanuel DELORME.

 

Cet incroyable succès chirurgical a aussi suscité des appétits commerciaux avec la commercialisation par de nombreuses sociétés de produits TVT®-like.

 

Malheureusement si la commercialisation de nouveaux médicaments nécessite un parcours extrêmement rigoureux, il n’en n’est pas de même de la commercialisation des dispositifs médicaux relevant simplement de l’obtention d’un marquage CE assez facile à obtenir, sans beaucoup d’études précliniques et cliniques.

 

Ce manque de contrôle administratif a permis la commercialisation de quelques bandelettes particulièrement mal tolérées, qui ont été retirées du marché à la suite de sévères incidents.

 

Afin de renforcer la sécurité d’utilisation à la fois pour les patients et les chirurgiens, un certain nombre de gynécologues, d’urologues, d’industriels se sont mis d’accord sur une norme AFNOR permettant de palier les carences du marquage CE.

 

Cet article de la revue Dossier du CNHIM fait une synthèse extrêmement précise de l’état des lieux des bandelettes sous-urétrales. Aujourd’hui les connaissances sont bien stabilisées.

 

Plusieurs dizaines de millions de femmes ont été opérées dans le monde à ce jour avec le succès que l’on connaît.

 

Rappelons néanmoins qu’une bonne indication, un matériel optimal et un praticien expérimenté sont les garants du succès de cette opération devenue très populaire.

96, rue Didot—CS

75993 PARIS Cedex 14

Tél : 01 56 53 51 05 - Fax : 01 57 05 96 03 - Email : secretariat@theriaque.org

Centre National Hospitalier d’Information sur le Médicament

Président du  CNHIM:

Xavier DODE

 

Rédactrice en chef du site:

Marie-Caroline HUSSON

 

Accueil

Echos du CNHIM

Parutions

Missions

Statuts

Composition

Partenaires

Point-rencontres

Adresses Utiles

Offres d'emploi

Annuaire

 

Information Adhérents

Nous contacter

Site compatible

Internet explorer 6 et +

Opera 9 et +