Editorial 2009, XXX, 3            

Hormones de croissance : une prescription très encadrée
tant au plan diagnostique que thérapeutique

La taille humaine est une caractéristique visible qui dépend de nombreux facteurs, soit extrinsèques comme les données environnementales ou nutritionnelles, soit intrinsèques comme les caractéristiques génétiques ou hormonales. Dans la majorité des situations de petite taille, aucune véritable pathologie ne peut être identifiée ; on se situe plus dans un contexte de ‘’petite taille ressentie’’ au sein d’une société qui a du mal à accepter la différence ; ces relatives petites tailles se situent pour la plupart dans les zones de normalité inférieures des normes de la population où vit le sujet.

 

Le rôle du médecin est de repérer les malades ayant des caractéristiques de croissance suspectes d’être en relation avec une pathologie sous jacente qui, par elle-même, peut être grave (tumeur intra crânienne par exemple, ou maladie inflammatoire du tube digestif) et/ou pour laquelle un traitement peut être proposé. Soulignons l’importance du dessin de la courbe de croissance dans le carnet de santé et sa juste analyse qui, dans la plupart des cas, permet de suspecter l’anomalie et envisager la prise en charge adaptée.

Quelques situations devant alerter : cassure de la courbe de croissance, fléchissement lent mais régulier de la courbe, prise  de poids associée à un ralentissement de la taille fortement évocatrice d’un anomalie endocrinienne ou , chez la fille, d’un syndrome de Turner. Les causes de retard de croissance étant multiples elles doivent être évoquées systématiquement si rien n’apparaît évident au premier abord.

 

Une classification des étiologies en quatre groupes facilite la tâche.

1- Le premier groupe est celui des maladies génétiques ou des anomalies ostéo-cartilagineuses ; il est facile à évoquer devant un syndrome dysmorphique et/ou un retard mental.

2- Le deuxième groupe concerne les pathologies des grands appareils, avec une motion particulière pour les pathologies inflammatoires du tube digestif chez les adolescents à la symptomatologie parfois frustre au début, en dehors du fléchissement de taille.

3- Le troisième groupe est celui des pathologies endocriniennes ; rappelons à ce propos que

*le dépistage néonatal de l’hypothyroïdie est basé sur le dosage de TSH et ne diagnostique que les hypothyroïdies périphériques mais pas les centrales : il est donc nécessaire chez l’enfant de toujours doser la  thyroxine (FT4), en plus de la TSH, si ce diagnostic est évoqué ;

*le dosage de base de la GH n’est pas informatif, l’exploration de la fonction somatotrope passant par des tests pharmacologiques.

4- Le quatrième groupe comporte une cause plus rare : le nanisme psychosocial, de diagnostic souvent difficile.

 

En pratique le plus grand nombre d’enfants vus en consultation pour une petite taille, qui reste généralement modérée, présente une petite taille constitutionnelle ou un antécédent de retard de croissance intra-utérin.

 

Depuis que l’hormone de croissance a pu être fabriquée par génie génétique, cette hormone a vu ses indications s’élargir ; sa prescription reste cependant strictement encadrée tant sur le plan diagnostique que sur le plan des indications. Son coût est élevé ; attention donc à ne pas faire miroiter la possibilité de traitement par GH chez tous les enfants petits !

 

La prise en charge d’un enfant de petite taille doit être rigoureusement menée. Elle a pour objectif de démontrer la réalité d’une éventuelle pathologie, d’en comprendre le mécanisme en vue de proposer un traitement adapté s’il est possible.

 

Le vécu de la petite taille nécessite parfois la mise en œuvre d’un soutien psychologique. L’avis d’une consultation spécialisée est souvent utile.

Dr François Despert

Consultation d’endocrinologie-croissance

CHU Clocheville, 37000 Tours

Hôpital de Bicêtre-78 rue du Général Leclerc - BP11

94272 LE KREMLIN BICETRE Cedex

Tél : 01 46 58 07 16 - Fax : 01 46 72 94 56 - Email : secretariatcnhim@wanadoo.fr

Centre National Hospitalier d’Information sur le Médicament

Président du  CNHIM:

Xavier DODE

 

Rédactrice en chef du site:

Marie-Caroline HUSSON

 

Accueil

Echos du CNHIM

Parutions

Missions

Statuts

Composition

Partenaires

Point-rencontres

Adresses Utiles

Offres d'emploi

Annuaire

 

Information Adhérents

Nous contacter

Site compatible

Internet explorer 6 et +

Opera 9 et +