Résumé 2014, XXXIV, 6

Le paludisme ou malaria est une maladie parasitaire transmise par la piqûre de moustiques femelles appartenant au genre Anopheles. Quatre espèces d’hématozoaire du genre Plasmodium ont un réservoir strictement humain : P. falciparum (la plus mortelle), P. vivax, P. ovale et P. malariae. Divers mécanismes - cellulaires, humoraux et immunologiques - sont impliqués dans la physiopathologie du paludisme.

Le paludisme symptomatique est défini comme la succession de poussées fébriles et de symptômes liés à la présence du parasite dans le sang du sujet infecté. Les symptômes observés lors du paludisme d'importation sont variables et aspécifiques. Les accès graves sont en général dus à P. falciparum. Le pronostic global dépend de la rapidité du diagnostic (mise en évidence de Plasmodium à l’examen microscopique sanguin) et de la prise en charge.

La prévention du risque d’infection consiste en l’emploi de moustiquaires imprégnées d’insecticides, la pulvérisation d’insecticides rémanents, une protection individuelle du voyageur en zone d'endémie, une chimioprophylaxie antipaludique.

En zone de transmission modérée à forte, chez les femmes enceintes et les nourrissons l’OMS recommande un traitement préventif intermittent par la sulfadoxine-pyriméthamine. Chez les enfants de moins de 5 ans, elle recommande une cure d’amodiaquine et de sulfadoxine-pyriméthamine une fois par mois pendant 4 mois maximum.

Les antipaludiques agissent sur différentes phases du cycle de vie du Plasmodium.

Après les premiers traitements à base de quinine sont venus les antipaludiques de synthèse : luméfantrine, méfloquine et halofantrine, chloroquine et pipéraquine, et primaquine, et dans d’autres classes chimiques : sulfadoxine, pyriméthamine et proguanil, diaminopyrimidines, doxycycline, clindamycine. Récemment des traitements très efficaces à base de dérivés de l’artémisinine ont été développés, mais avec eux l’apparition de résistances en Asie du Sud-Est est préoccupante.

 

Les antipaludiques per os sont indiqués dans le traitement du paludisme simple, mais sont également utilisés dans le paludisme grave en relais d’un traitement parentéral après amélioration de l’état clinique : dihydroartémisinine-pipéraquine (Eurartesim®), artéméther-luméfantrine (Riamet®).

Les antipaludiques injectables, artésunate et quinine, sont indiqués dans le traitement du paludisme grave.

Le traitement du paludisme grave en France repose sur les recommandations 2013 du Haut Conseil de la Santé Publique. Chez l'adulte ainsi que chez l’enfant de 18 mois à 15 ans, le traitement de première ligne est l'artésunate IV. En cas de contre-indication à l'artésunate, c’est la quinine IV qui est utilisée.

En cas de paludisme contracté en zone de résistance aux dérivés de l’artémisinine, une bithérapie associant artésunate et quinine IV est recommandée.

Différents vaccins sont actuellement en cours de développement.

 

Mots-clés : antipaludique, artésunate, arthéméter, dihydroartémisinine, luméfantrine, moustique, paludisme, parasitose, pipéraquine, Plasmodium falciparum, quinine.

 

 

Abstract. Plasmodium falciparum malaria: artemisinin derivatives

 

Malaria is a parasitic disease transmitted by the bite of female mosquitoes belonging to the genus Anopheles. Four species of parasite of the genus Plasmodium are strictly in human reservoir: P. falciparum (the most deadly), P. vivax, P. ovale and P. malariae.

Symptomatic malaria is defined as the succession of febrile seizures and symptoms related to the presence of the parasite in the blood of an infected person. The symptoms observed during the import malaria are variable and nonspecific. Severe malaria is usually caused by P. falciparum. The overall prognosis depends on prompt diagnosis (identification of Plasmodium by a microscopic examination of blood) and management.

Preventing the risk of infection involves the use of insecticide-treated nets, spraying of residual insecticides, personal protection of the traveler in endemic areas, malaria chemoprophylaxis.

In the area of moderate to high malaria transmission, pregnant women and infants WHO recommends intermittent preventive treatment with sulfadoxine-pyrimethamine. Among children less than 5 years, it recommends a course of amodiaquine and sulfadoxine-pyrimethamine once a month for up to 4 months.

Antimalarial drugs act on different phases of the life cycle of Plasmodium. After the first treatment with quinine came the synthetic antimalarials, lumefantrine, mefloquine and halofantrine, chloroquine and piperaquine and primaquine. In other chemical classes: sulfadoxine, pyrimethamine and proguanil, diaminopyrimidines, doxycycline, clindamycin. Recently very effective treatments based on derivatives of artemisinin have been developed, but with them the appearance of resistance in Southeast Asia is worrying.

Antimalarial orally are indicated in the treatment of uncomplicated malaria, but are also used in severe malaria as a relay of parenteral therapy: dihydroartemisinin-piperaquine (Eurartesim®), artemether-lumefantrine (Riamet®). Injectable antimalarial, artesunate and quinine, are indicated for the treatment of severe malaria.

The treatment of severe malaria in France in 2013 is based on the recommendations of the High Council of Public Health. In adults and in children aged 18 months to 15 years, the first-line treatment is artesunate IV. In case of contra-indication to artesunate, IV quinine is used. In the case of malaria contracted in an area resistant to artemisinin derivatives, combination therapy with artesunate and quinine IV is recommended. Different vaccines are currently under development.

 

Keywords: antimalarial, artesunate, arthemeter, dihydroartemisinin, lumefantrine, malaria, mosquitoes, parasitic disease, piperaquine, Plasmodium falciparum, quinine.

96, rue Didot-CS91425

75993 PARIS CEDEX 14

Tél : 01 56 53 51 05 - Fax : 01 57 05 96 03 - Email : secretariat@theriaque.org

Centre National Hospitalier d’Information sur le Médicament

Président du  CNHIM:

Xavier DODE

 

Rédactrice en chef du site:

Marie-Caroline HUSSON

 

Accueil

Echos du CNHIM

Parutions

Missions

Statuts

Composition

Partenaires

Point-rencontres

Adresses Utiles

Offres d'emploi

Annuaire

 

Information Adhérents

Nous contacter

Site compatible

Internet explorer 6 et +

Opera 9 et +