2004, XXV, 4-5    

 

 

 

Caractéristiques administratives des médicaments utilisés en cancérologie

 

Organisation de la prise en charge du cancer en France

 

Administration  et manipulation des anticancéreux
Feu vert : conditions nécessaires pour réaliser un cycle
Protection du manipulateur
Recommandations concernant la manipulation  des excréta et des vomissures des malades recevant des anticancéreux
Mesures destinées à respecter l’abord vasculaire lors de traitements de courte durée : le rinçage de veine
Systèmes d’administration des anticancéreux lors de perfusion de longue durée : présentation, entretien, complications éventuelles
Attitude pratique en cas d’extravasation des anticancéreux
Voies d’administration sauf intraveineuse
Voie orale
Voies intrapéritonéales
Voie intrapleurale
Voie intrarachidienne
Voie intravésicale
Autres voies : chimioembolisation, injection intra-artérielle hépatique, Injection intra-portale postopératoire, injection percutanée

Prévention et traitement des principaux effets indésirables liés au cancer et à son traitement
Alopécie
Cardiotoxicité
Infections
Mucite
Myélotoxicité
Nausée vomissement
Neurotoxicité
Second cancer
Stérilité
Syndrome de lyse tumorale
Toxicité cutanée : cas du syndrome mains pieds
Traitement de la douleur
Traitement des hypercalcémies
Principe des traitements anticancéreux
Anticancéreux : classification et mécanismes d’action
Principes de la polychimiothérapie
Principes des associations radiothérapie chimiothérapie
Intensification thérapeutique en cancérologie
Mécanismes de résistance aux anticancéreux et applications cliniques
Pharmacogénétique et cancer
Thérapie cellulaire et thérapie génique
Interactions médicamenteuses cliniquement significatives en cancérologie
Monographies
Alemtuzumab
Altrétamine
Amifostine
Amsacrine
Asparaginase
BCG lyophilisé
Bevacizumab
Bexarotène
Bléomycine
Bortézomib
Busulfan
Capécitabine
Carboplatine
Carmustine
Cetuximab
Chlorambucil
Chlorméthine
Cisplatine
Cladribine
Cyclophosphamide
Cytarabine
Dacarbazine
Dactinomycine
Daunorubicine
Daunorubicine liposomale
Dexrazoxane
Docétaxel
Doxorubicine
Doxorubicine en liposome
Doxorubicine liposomale pégylée
Epirubicine
Epoétine
Estramustine
Etoposide
Etoposide phosphate
Facteurs de croissance hématopoïétique :  filgrastim, lénograstime, pegfilgrastim
Fludarabine
Fluorouracile
Folinique acide
Fotémustine
Géfitinib
Gemcitabine
Hormonothérapie
Hydroxycarbamide
Idarubicine
Ifosfamide
Imatinib mésylate
Interféron alpha
Interleukine 2
Irinotécan
Lomustine
Melphalan
Mercaptopurine
Mesna
Méthotrexate
Miltéfosine
Mitoguazone
Mitomycine C
Mitoxantrone
Oxaliplatine
Paclitaxel
Pamidronate de sodium
Pemetrexed
Pentostatine
Pirarubicine
Procarbazine
Radiopharmaceutiques Ibritumomab tiuxétan, Iode 131 (Iodure de sodium),  
Lipiodol-131I, Samarium 153Sm, lexidronam, Strontium 89Sr (chlorure),  Yttrium 90 (chlorure), Yttrium 90 (silicate)
Raltitrexed
Rasburicase
Rituximab
Streptozocine
Tégafur - Uracile
Témozolomide
Thalidomide
Thioguanine
Thiotépa
Topotécan
Trastuzumab
Trétinoïne
Trioxyde d’arsenic
Vinblastine
Vincristine
Vindésine
Vinorelbine
Zolédronate
Protocoles

Description des associations les plus fréquemment prescrites pour les pathologies les plus courantes.


Réglementation et SOR


Annexes

 

1. Doses cumulées maximales des anticancéreux.
2. Anticancéreux à conserver entre + 2°c et + 8°c.
3. Anticancéreux  à perfuser à l’abri de la lumière.
4. Anticancéreux sous ATU nominative ou de cohorte et ne faisant pas l’objet de monographie.
5. Effets toxiques aigus et subaigus des anticancéreux : cotation OMS.
6. Toxicité médullaire : nadir et délai de récupération d'un taux normal de leucocytes (avec doses conventionnelles).
7. Utilisation pédiatrique des anticancéreux

Anticancéreux : utilisation pratique 5ème édition